DANDY DÉCADENT; nom, androgyne: Animal nocturne singulier, soleil noir de la mélancolie, sa désespérance est teintée d’humour et volontiers provocatrice. Irréductible, il s’oppose aux contemporains, aux réactionnaires, et cherche dans l’expression de la modernité une forme d’absolu, une poésie perdue. Son allure est originale, raffinée, précède les modes et questionne l’être et le paraître. A la limite de la folie, il avoue ses passions, et traduit ses névroses dans un acte artistique éphémère.

Poésie et rock’n’roll en français, vibrations électriques et dandynements saturés, clameurs langoureuses et poétiquements incorrectes; les Dandys Décadents, c’est une envie commune de faire sonner la langue française avec le rock et de créer une musique qui mêle des influences allant de Bowie à Higelin, de Killing Joke à Bashung.

Un trio déjanté composé de Tristan de Launay (bottes pointues et cheveux fous) au chant et à la guitare, Sébastien Dumontier à la basse grondante et Lavinia Roussel à la batterie sensuelle et puissante.

Formé en 2018 en tant que duo (Tristan et Sébastien) puis rejoint par Fabrice Bouiddouh à la batterie, le groupe sortira rapidement un premier EP en acoustique, « Fragments », sorte de prélude, comme les premières pièces d’un puzzle qui commencent à s’agencer. Fabrice partira ensuite pour d’autres aventures, tel Rimbaud jadis, et sera remplacé par Lavinia au début de l’année 2020.

Suite au premier confinement, ils publient sur Youtube un rockumentaire gentiment décalé en 3 parties (librement inspiré par les émissions des années 80 comme Les Enfants du rock et le film Spinal Tap), et mettant en scène Tristan dans une parodie des rockeurs et des poètes maudits, incluant sa désormais célèbre recette de la Knacki rock’n’roll.

Les Dandys Décadents sortent le 17 septembre 2021 leur premier album « Pseudo : Dandy Décadent » , album intégralement en électrique – comme l’était l’impulsion originelle, et regroupant les morceaux fondateurs du projet. Un album énergique, sexy et dansant, sous lequel point une douce mélancolie.

Les Dandys retournent en studio en avril 2022 et s’ensuivra en juin la sortie d’un maxi-single comprenant deux maxi-reprises (9mn chacune !) depuis longtemps rodées en concert: Les nuits sont trop longues de CharlElie Couture (et écrite originellement pour le film noir Tchao Pantin) et Paris – New York, New York – Paris de Jacques Higelin, grand final des concerts des Dandys depuis 2019.

Jamais rassasiés, les Dandys repartent aux studios 95100PLOMB pour enregistrer un EP bien rentre-dedans aux riffs acérés et cris en 4 couleurs pour réchauffer le mois de décembre 2022: ‘Antimodernes’.

Pour ne rien louper de notre actualité, rejoignez-nous sur tous les réseaux asociaux, et dans les étoiles…

Ils parlent de nous :

Interview pour Radio Ilmi, juin 2020

DOSSIER DE PRESSE :